LES BERTRAM (version intégrale volumes I & II) par Anthony Trollope

LES BERTRAM (version intégrale volumes I & II)

Titre de livre: LES BERTRAM (version intégrale volumes I & II)

Auteur: Anthony Trollope


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Anthony Trollope avec LES BERTRAM (version intégrale volumes I & II)

Livres connexes

Anthony Trollope (1815-1882) est l'un des romanciers britanniques les plus célèbres, respectés et prolifiques de l'époque victorienne.
La critique s’étonna de l'abondance de la production littéraire de cet écrivain qui enchaînait les romans. Comme Charles Dickens, on l’admira pour son génie créateur, source intarissable de longs récits à l'intrigue palpitante, aux personnages fouillés, aux dialogues étincelants….
Méconnu des lecteurs français, ce brillant écrivain est pourtant une véritable icône en Angleterre, qui mérite d’être découverte.
Trollope, fut un romancier populaire, ce que ne l’empêcha pas de réunir une foule d’admirateurs autour de son œuvre : Sir Alec Guinness avouait ne jamais voyager sans un roman de Trollope. Le 1er Ministre britannique John Major, l'économiste John Kenneth Galbraith, l'écrivain américain de romans policiers Sue Grafton ou l'écrivain Harding Lemay, comptent parmi les admirateurs célèbres d’Anthony Trollope.

Dans les Bertram, roman très abouti et d’une rare intensité dramatique, Anthony Trollope donne toute la mesure de son talent. On sent ici l’œuvre de maturité, nourrie des expériences parfois amères de l’auteur.

Grâce à cette narration toute personnelle de Trollope dans Les Bertram, et comme toujours chez lui, on se laisse glisser avec plaisir dans cette littérature anglaise au récit ample en forme de saga à rebondissements, qui tisse une intrigue à la trame si resserrée qu’elle nous captive immanquablement jusqu’au dénouement.
Trollope a le génie des descriptions généreuses des caractères et de l’évolution sociale de ses personnages, et révèle ici encore ses brillantes analyses psychologiques tout en finesse. Il n’hésite pas à interpeller directement le lecteur, à le prendre par la main pour l’emmener à leur rencontre.

C’est un vrai régal pour le lecteur de progresser dans le portait plein de relief de George Bertram senior, cet avare riche comme Crésus. S’il semble de prime abord froid et antipathique, on découvre au fil des pages une personnalité bien plus complexe.
«J’ai voulu montrer les résultats de la faiblesse et de la folie - de ce genre de faiblesse et de folie qui est le plus répandu parmi nous.». explique ainsi Anthony Trollope dans l’épilogue des "Bertram".

Ce roman grandiose retrace le destin de quatre jeunes gens, tous apparentés à l’oncle Bertram, un vieillard millionnaire. Une histoire de famille donc, qui mêle les ressorts chers à l’auteur : l’amour, l’argent et l’ambition. Chaque protagoniste a sa propre vision du bonheur… et tous s’en éloignent en commettant des erreurs liées à leurs passions ou à leur manque de discernement. George Bertram, le jeune premier du roman, est victime de son idéalisme et de son amour-propre. C’est aussi par orgueil que Caroline Waddington, elle, repousse son fiancé alors qu’il est son unique amour. Pour Henry Harcourt, brillant avocat, la passion dominante est l’ambition, mais son désir de s’élever révélera sa cupidité sans limites. Quant à Arthur Wilkinson, cousin de George, la soumission dont il fait preuve envers sa mère le condamne pour longtemps au célibat.
Autour de ces personnages liés par des relations affectives ou familiales, gravite une foule de figures secondaires –vieilles filles naïves, militaires désargentés, veuves en quête de mari – qui animent la société provinciale de Littlebath.
Tous sont une occasion rêvée pour Trollope de livrer une critique acerbe de cette société victorienne hypocrite et bien-pensante dont il maîtrise à la perfection tout le jeu des convenances et des préjugés.

Mais le roman nous transporte aussi loin de l'Angleterre victorienne à Jérusalem et au Caire avant de nous faire découvrir à qui profitera le testament de l’oncle Bertram et qui parviendra finalement à se faire une place au soleil…